Bienvenue sur le site de La Baraka asbl

Le Centre de jeunes est actif dans le quartier populaire de Sainte Marguerite depuis 1971 et n’a cessé de se développer depuis lors. L’association a acquis en fonds propres son actuel bâtiment en vente publique et ce bâtiment a subi une importante rénovation (montant des travaux : près de 250 000 €) en 2009-2012. L’ASBL est propriétaire de ses locaux, et contrairement à de nombreuses associations similaires d’initiative communale, est volontaire, c’est-à-dire qu’elle reste « indépendante » des pouvoir publics au niveau de ses organes de gestion (conseil d’administration, assemblée générale).
Sa mission principale est l’accompagnement de jeunes de 6 à 26 ans avec comme objectifs l’accompagnement en matière de citoyenneté, de responsabilité, d’autonomie, de solidarité, de réflexion critique, de participation active, d’expression. Si la tranche d’âge précitée est celle reprise dans le décret Centre de jeunes, il va de soi que, pour les besoins de certaines activités, nous accueillons aussi des publics plus jeunes ou plus âgés, venant d’autres quartiers ou d’origines sociales très diverses. Nous sommes convaincus qu’il est capital pour notre « public cible » de rencontrer d’autres publics au sein de l’association ou à l’extérieur afin de favoriser les mixités de genre, culturelle, sociale, économique…. ainsi que le « vivre ensemble ».
La Baraka est installée dans un quartier multiculturel, très bien situé, à quelques minutes du Centre Ville. Ce quartier au passé historique (ancien pôle économique par l’activité des charbonnages) est depuis de nombreuses années un lieu d’accueil des personnes d’origine étrangère, et plus particulièrement de primo-arrivants. Près de 100 nationalités différentes y sont représentées.
À l’heure actuelle, La Baraka est considérée comme un acteur important dans le développement du schéma directeur du quartier de sainte Marguerite, document publié par la Ville de Liège.

 

 

En bref et de manière non exhaustive, des exemples d’activités que nous proposons.

• Activités de type « accompagnement et éducation»

Accompagnement scolaire des jeunes de tous âges, apprentissage du Français, insertion socio-professionnelle (ISP), recherche de jobs étudiants, aide au permis de conduire, accompagnement ponctuel (information des jeunes, liens avec le CPAS, problèmes juridiques, financiers…).

• Activités de type « ateliers »

Ateliers artistiques, par exemple arts plastiques, théâtre, vidéo, danse contemporaine ou urbaine, musiques, chant, percussions, arts de la scène…

Ateliers sportifs comme le mini foot, la boxe… (à visée éducative en tant que sports favorisant la confiance en soi, la maîtrise de soi, l’épanouissement personnel, le fair-play, la solidarité).

• Activités de type « loisirs et culture »

Exemples en vrac : voir un spectacle, organiser/participer à une rencontre de réflexion, assister à un match de foot, participer à un forum de jeunes, visiter une exposition, aller voir un festival.

• Activités de type « projets »

Création de spectacles (exemple HipOrgue –orgue et danse, spectacle joué devant plus de 2500 personnes en 2013-2014 à l’Opéra Royal de Wallonie, dans les églises, à l’étranger-, No Future (spectacle pluridisciplinaire et intergénérationnel en cours de création), échanges de jeunes et projets de voyage en Allemagne, France, Hollande, Martinique, Guadeloupe, Maroc, festival de danse, expositions artistiques, pièce de théâtre, publications de livres
(3 publications en 2014-2015), opérations de solidarité (Arc En Ciel, distribution de vivres aux démunis)…

Activités diverses.

En vrac, organisation et/ou participation à :
- journées multiculturelles, sportives, d’animations,…;
- conseil de participation des jeunes;
- fêtes de quartier;
- événements locaux ou supra locaux (exemples : vente par les jeunes pour leurs projets, ou encore valorisation des ateliers, renforcement de l’image positive des jeunes auprès d’autres publics, mise en lien avec les écoles d’éducateurs, interventions sur l’espace public…).