Melting Potes

Le lundi 25 juillet à 09h du matin, nous sommes arrivés à Toulouse pour la découverte de la ville avant de former le groupe « Melting Potes » à Cazères.

Nous avons été invités par SolAfrika pour un projet d’échange Erasmus de cinq jours et une expérience de vie en lien avec la nature, le respect de l’environnement et la vidéo. Nos cinq jeunes fréquentent à La Baraka, le FLE, l’accueil, le chant ou la vidéo et certains comme Margaux Nisen n’en sont pas à leur premier échange.

Nous avons rencontré deux groupes faisant partie de l’échange, des jeunes de Toulouse et des jeunes du Maroc accompagnés de deux animateurs marocains Zakaria et Mounia.

Les animateurs de SolAfrika nous ont accueillis dans une demeure au cœur de la campagne parmi les beaux paysages du Midi-Pyrénées en Ariège, une terre du Sud-Ouest de la France.

Ils nous ont concocté un programme chargé d’activités et d’ateliers permettant entre autre la découverte de la nature, les pratiques écologiques, comment vivre ensemble, l’interculturalité et la coopération en groupe.

Le mercredi 27 juillet, une série de jeux nous étaient proposés afin de mieux nous connaître mais aussi nous avons pu rencontrer les habitants du village de Sainte-Croix Volvestre lors du marché hebdomadaire. D’ailleurs certains ont sympathisé avec les seniors avec qui ils ont joué à un jeu de quilles en bois. Une dame vient près de moi « ça fait plaisir de rencontrer un groupe de jeunes, ça met de l’ambiance… ». Après avoir récolté les légumes du marché pour les repas du séjour, nous sommes allés nous rafraîchir au lac.

Le lendemain, nous commençons la journée par une matinée consacrée aux règles de vies communes. Nous avons également fabriqué des produits écologiques pour le nettoyage et l’hygiène. L’après-midi, étant moi-même animatrice vidéo à la Baraka, j’ai commencé l’atelier vidéo. Avant de passer à l’action, j’ai présenté quelques théories sur le cinéma par le biais d’exemples de films réalisés par les jeunes de la Baraka. Après cet exposé, ils ont choisi un thème servant de base pour l’écriture du scénario.

Le jeudi 28 juillet, nous sommes partis sur le terrain de SolAfrika, un grand jardin où ils nous ont montré les richesses et leur savoir-faire du jardinage. Ce fut une journée intense où chaque groupe s’impliquait dans divers ateliers : la peinture, la fabrication de nichoirs et la vidéo. Youssra une jeune marocaine de 17 ans et peintre a fait découvrir sa passion. Les participants ont appris à créer les différentes couleurs sur base des couleurs primaires. Puis, ils ont peint des paysages, des tapis par exemple, paisiblement sous les 30 degrés C°. A côté, plus loin dans cet espace vert, avec Joe de Solafrika, scie à la main, clou au bec et marteau dans l’autre main, ils ont construit des nichoirs. Enfin le troisième atelier était la vidéo où les jeunes ont dans un premier temps écrit le scénario puis ont rejoint les autres groupes en reportage pour filmer et faire des interviews dans les différents ateliers. Ils ont eu l’occasion d’apprendre les techniques audiovisuelles.

Le scénario écrit collectivement a pu servir de base pour le tournage de l’échange. Tout le groupe de participants, selon leurs rôles respectifs (acteurs, réalisateur, caméraman et preneur de son) ont réalisé un court-métrage en une après-midi. Pour l’histoire, il s’agit de deux groupes, l’un obnubilé par les nouvelles technologies comme le smartphone et l’autre, ce sont des écologistes en symbiose avec la nature. Le choc culturel s’affronte. Il en émerge un Battle de danse entre les deux groupes. Un sage intervient pour dénouer le conflit…

Nous avons terminé le séjour par une belle balade agrémentée de missions à réaliser : une série de photos originales, cueillir différentes plantes pour le repas du soir dont Nico nous a détaillé les vertus, réaliser un mandala de fleurs et toutes sortes de matériaux que nous avons ramenés sur le chemin.

Pour les soirées, chaque groupe préparait un repas de son pays suivi d’une présentation ludique de sa culture. Au menu des belges, il était prévu le fameux boulet à la liégeoise avec ses frites dorées. Sous forme de jeu, nous avons fait découvrir la musique belge, notre Belgicisme avec nos mots farfelus dont certains ont bien rigolé.

Malheureusement toute bonne chose a une fin, il était temps de nous dire au revoir et prendre la route. Mais avant tout, cet échange a permis à chacun de grandir, d’évoluer et de s’épanouir mais surtout de rencontrer d’autres personnes, d’autres cultures et de découvrir les bienfaits de la nature. Ce fut une belle expérience humaine et d’aventures. D’ailleurs nous gardons contact pour renouveler cette expérience avec l’association SolAfrika pour la France et l’association Safra pour le Maroc.

Bientôt il sera mis en ligne les vidéos de l’échange sur le compte YouTube de la Baraka, c’est par ici

atelier vidéo